Gynécologie

spacer

> Examen gynécologique

Un examen gynécologique systématique doit avoir lieu tous les ans à partir des premières relations sexuelles. Cet examen doit être réalisée chez une femme détendue et mise en confiance.
La patiente s’installe sur la table gynécologique en position gynécologique (sur le dos, hanches et genoux fléchis, fesses au bord de la table et pieds dans les étriers). Cette position permet de détendre la musculature abdominale.
L’inspection des organes génitaux externes est la première étape de l’examen. Le gynécologue remarque ainsi toute modification telle qu’une excroissance ou un prolapsus utérin. L’examen au spéculum (instrument métallique ou en plastique introduit dans le vagin) permet d’écarter les parois du vagin et de visualiser le col utérin.
Après l’examen au spéculum, le gynécologue procède au toucher vaginal en introduisant deux doigts dans le vagin. Il palpe avec l’index la paroi vaginale, le bassin, le col de l’utérus, afin de vérifier l’élasticité des tissus et de repérer les déformations ou les accumulations de liquides ainsi que les points douloureux.
La palpation bimanuelle permet d’examiner l’utérus et les ovaires. Le gynécologue applique une main à plat sur l’abdomen et exerce une pression du doigt à travers la paroi vaginale en direction de la main posée à plat.
Le toucher rectal (non systématique) permet d’examiner la paroi du côlon ainsi que l’arrière de l’utérus.

Dernière mise à jour le 09/04/2010

 
Diagnostic Santé - Cancérologie - Cardiologie - Cataracte - Dialyse - Gastro-entérologie - Gynécologie - Hémorroïdes - Maternité - Néphrologie - Nutrition
Ophtalmologie - ORL - Orthopédie - Pneumologie - Soins de suite - Stomatologie - Sommeil - Stress oxydatif - Surdité - Urologie - Varices