Gynécologie

spacer

> Kyste fonctionnel

Définition

Le kyste fonctionnel est le plus fréquent des kystes de l’ovaire : il représente 90 % des tumeurs de l’ovaire.
Il est du à des perturbations hormonales ayant entraîné la transformation en kyste d’un follicule ou corps jaune (petite niche qui contenait précédemment un ovule avant sa libération au moment de l’ovulation).
Les causes les plus fréquentes sont les micro progestatifs (pilule), les inducteurs de l’ovulation (médicaments stimulant l’émission de l’ovule) et une môle hydatiforme (tumeur bénigne le plus souvent due à une dégénérescence d’une partie du placenta pendant la grossesse).

Evolution

Ces kystes dont la taille est inférieure à 5 cm disparaissent habituellement après les règles ou après un traitement qui bloque l’ovulation.

Mode de découverte. Symptômes

Les kystes fonctionnels sont le plus souvent découverts à l’occasion d’un examen gynécologique, s’ils sont volumineux ils peuvent être à l’origine d’une pesanteur pelvienne, parfois même à l’origine d’une augmentation de volume de l’abdomen, de troubles urinaires (difficulté à uriner) ou d’une constipation (traduisant une compression du rectum).
A l’examen, la déformation de l’abdomen et le toucher vaginal permettent de localiser la tumeur au niveau du bassin.

Examens complémentaire

Lorsque le diagnostic est plus difficile (femme obèse, kystes petits), l’examen clinique doit s’accompagner d’autres examens et en particulier de l’échographie.

Complications

Les complications du kyste fonctionnel sont rares.
La torsion est la complication la plus fréquente. Elle se traduit par une violente et brutale douleur. Il s’agit d’une urgence qu’il faut opérer. L’intervention consiste à introduire un coelioscope qui va dérouler les spires ; dans certains cas (s’il y a eu ischémie) une annexectomie est nécessaire (ablation des tissus avoisinant l’utérus : les annexes).
Un kyste fonctionnel peut également se rompre et saigner et ainsi provoquer un choc et une anémie. Fort heureusement ces complications sont rares et les kystes fonctionnels ne nécessitent le plus souvent qu’une simple surveillance voire un traitement oestroprogestatif avec dosage hormonal et contrôle par échographie après les règles.

Dernière mise à jour le 09/04/2010

 
Diagnostic Santé - Cancérologie - Cardiologie - Cataracte - Dialyse - Gastro-entérologie - Gynécologie - Hémorroïdes - Maternité - Néphrologie - Nutrition
Ophtalmologie - ORL - Orthopédie - Pneumologie - Soins de suite - Stomatologie - Sommeil - Stress oxydatif - Surdité - Urologie - Varices