Le chateau de Lormoy  

Gynécologie

spacer

> Polype

Définition

Les polypes utérins sont des excroissances qui se développent aux dépends de la muqueuse du corps utérin (endomètre) ou aux dépends de la muqueuse du col utérin (endocol).
Ces excroissances sont des tumeurs bénignes qui peuvent être uniques ou multiples.
Un polype peut être « pédiculé » (comportant un pied d’insertion) ou sessile (large base d’implantation). Il peut être « fibreux » ou « muqueux ».

Symptômes

Les polypes utérins sont le plus souvent asymptomatiques.
Ils peuvent être découverts :

  • à la suite d’une hémorragie génitale survenant en dehors des règles (métrorragie) ou à la suite de règles trop abondantes (ménorragie),
  • lors d’un bilan de stérilité (échographie, hystérosalpingographie, hystéroscopie diagnostique)
  • par hasard lors d’une échographie pelvienne ou lors d’une consultation gynécologique de routine.

Diagnostic

Une échographie pelvienne et une hystéroscopie diagnostique, parfois associée à une biopsie de l’endomètre, permettront de poser le diagnostic et de montrer la taille du polype qui peut être très variable.
Un polype peut parfois ressembler à un fibrome utérin (polype fibreux) ou à un cancer de l’endomètre (polype atypique, irrégulier).
A l’inverse un cancer de l’endomètre peut parfois ressembler à un polype.
Un polype peut également se cancériser.
C’est dire tout l’importance de l’examen histologique (analyse partielle après biopsie de l’endomètre ou analyse complète après ablation du polype) qui seul permettra de porter avec certitude le diagnostic de bénignité.
L’association d’un polype à un cancer de l’endomètre est plus fréquente après la ménopause.

Traitement

Dans certains cas, un traitement médicamenteux par des progestatifs peut s’avérer efficace (polypes de petite taille, d’aspect muqueux, non suspects).
Mais le plus souvent, le traitement d’un polype utérin est l’ablation chirurgicale par hystéroscopie opératoire.
Chez une femme jeune qui désire une grossesse, cette ablation doit être réalisée en prenant le maximum de précautions pour préserver sa fertilité.
Chez les femmes ménopausées, chez lesquelles existe un risque de lésion cancéreuse débutante, ou chez les femmes de plus de 45 ans afin d’éviter le risque de récidive, il peut être souhaitable de retirer toute la muqueuse utérine (endométrectomie). Cette intervention est également pratiquée par hystéroscopie opératoire.
Après l’intervention, l’ensemble des éléments enlevés est analysé au laboratoire pour s’assurer qu’il s’agit bien de polypes bénins.

Evolution

Malgré son ablation un polype peut toujours récidiver.
C’est pourquoi, chez une femme qui a accompli son désir de maternité, il est souvent proposé l’ablation de toute la muqueuse utérine.

Dernière mise à jour le 09/04/2010

 
Diagnostic Santé - Cancérologie - Cardiologie - Cataracte - Dialyse - Gastro-entérologie - Gynécologie - Hémorroïdes - Maternité - Néphrologie - Nutrition
Ophtalmologie - ORL - Orthopédie - Pneumologie - Soins de suite - Stomatologie - Sommeil - Stress oxydatif - Surdité - Urologie - Varices