Gynécologie

spacer

> Alcool

Il est bien reconnu qu’une consommation excessive d’alcool nuit à la santé, en particulier lorsqu’il s’agit d’une consommation aigue avec recherche d’une sensation d’ivresse (binge drinking).
Le gynécologue doit savoir y penser chez des patientes jeunes étant donné le problème de santé publique représenté. Il doit avertir la femme des dangers potentiels.
Une consommation excessive d’alcool nuit à la fertilité. Un rôle cancérogène de l’alcool a également été mis en cause. Une consommation d’alcool supérieure à deux verres/jour (surtout bière), augmente le risque de fibromes.
De plus, en vue d’une éventuelle grossesse et des effets délétères de l’alcool sur le fœtus une prise en charge adaptée peut être préparée.

Dernière mise à jour le 09/04/2010

 
Diagnostic Santé - Cancérologie - Cardiologie - Cataracte - Dialyse - Gastro-entérologie - Gynécologie - Hémorroïdes - Maternité - Néphrologie - Nutrition
Ophtalmologie - ORL - Orthopédie - Pneumologie - Soins de suite - Stomatologie - Sommeil - Stress oxydatif - Surdité - Urologie - Varices