Gynécologie

spacer

> Tabac

Quelque soit le motif de consultation en gynécologie, celle-ci devrait toujours représenter une opportunité pour la prise en charge simultanée des problèmes gynécologiques et du sevrage tabagique. En effet, parmi les facteurs de risque féminins, le tabagisme est certainement celui sur lequel il est important d’agir radicalement et de façon précoce.
Le tabagisme diminue les sécrétions d’oestrogènes et accélère leur destruction. Il peut être responsable de troubles menstruels avec irrégularité et douleurs, rendre la voix rauque et augmenter la pilosité. La ménopause intervient 1 à 2 ans plus tôt que la moyenne chez les fumeuses ; les bouffées de chaleur sont plus intenses et le risque d’ostéoporose est accru. Le tabac a également été incriminé dans la baisse de la fertilité.
Le risque oncogène du tabac a été mis en évidence dans différentes études (cancer du sein, du col utérin, de l’ovaire, de la vulve et de la vessie).
Tabac et pilule est une très mauvaise association, alors que 35 % des femmes âgées de 20 à 44 ans fument, ce qui augmente de 4 à 10 fois le risque de problèmes cardio-vasculaires. Associer un contraceptif à la cigarette est un énorme danger pour la santé.
Enfin, en vue d’une éventuelle future grossesse, la consultation gynécologique, peut être une excellente occasion d’envisager un sevrage tabagique.

Dernière mise à jour le 09/04/2010

 
Diagnostic Santé - Cancérologie - Cardiologie - Cataracte - Dialyse - Gastro-entérologie - Gynécologie - Hémorroïdes - Maternité - Néphrologie - Nutrition
Ophtalmologie - ORL - Orthopédie - Pneumologie - Soins de suite - Stomatologie - Sommeil - Stress oxydatif - Surdité - Urologie - Varices